Interview de Mat Fraser – Triple gagnant des crossfit games

gagnant crossfit games

Aujourd'hui je vous propose une compilation d'interviews de Mat Fraser, le gagnant des crossfit games de 2018, 2017 et 2016. Bien que n'étant pas un grand fan des crossfit games, je trouve son histoire intéressante. J'ai donc cherché quelques interviews ci et là en anglais pour vous en proposer une traduction.

De la colonne vertébrale cassée à gagnant des crossfit games

Avant de devenir crossfiteur, Mat Fraser s'entraînait avec l'équipe américaine d'haltérophilie. Mais à 19 ans, en 2009, il se casse la colonne vertébrale durant un exercice. Après avoir attendu 4 mois le dos bloqué, il s'avère que la vertèbre affectée ne s'est pas rétablie. Les médecins lui recommandent alors de bloquer la vertèbre par chirurgie avec une vertèbre voisine. Cela aurait soigné la douleur mais aurait réduit sa mobilité. Il pouvait dire adieu à la compétition. A la place il tente alors un traitement expérimental dont les chances de succès sont seulement de 50%. Un an après, alors qu'on lui avait annoncé qu'il ne pourrait plus jamais faire d'haltérophilie,  Mat soulève de nouveaux des poids.

Peu de temps après il se met au crossfit. Dès 2014 il finit deuxième des crossfit games, réitère l'exploit en 2015, puis devient ensuite triple champion du monde en 2016, 2017 et 2018. Mieux que ça, ses dernières performances sont tellement époustouflantes qu'il gagne avec une longueur d'avance sur ses dauphins. Il creuse l'écart comme cela n'a jamais été fait au crossfit games, en particulier en 2017. Mat Fraser est donc parti de "tu ne pourras plus soulever de charges" à "fittest man on earth", le titre donné au gagnant des crossfit games !

fusion-vertebres

Trois fois gagnant des crossfit games malgré des blessures

Durant les crossfit games de 2017, en s'étirant après la première journée de compétition, Mat ressent une douleur au genoux et pense que la compétition est finie pour lui:

"C'était plutôt effrayant et intense. Si je soulevais ma jambe j'avais parfois des difficultés à plier mon genoux, comme si plus rien n'était retenu. Je me disais: 'Ahh, ça sent pas bon'".

Il cache alors sa blessure aux médecins travaillant pour la compétition, sachant qu'il pourrait potentiellement être disqualifié. Il préfère prendre le pari dangereux que sa blessure ne s’aggravera pas plus pendant la compétition:

"Je ne savais pas à quel point ma blessure était grave, je ne savais pas exactement quelle était la cause de la douleur. Tout ce que je savais c'est que c'était mauvais, que j'avais probablement besoin d'une chirurgie. Si je me cassais le genoux pendant la compétition, c'était fini. Ne préférant pas entendre de serments de la part des médecins, j'ai préféré ne mettre personne au courant et de jouer ma meilleure poker face".

Mat Fraser continue sa compétition en restant le plus concentré possible, ne prenant même pas le risque de regarder ni le tableau des scores, ni la foule. Puis petit à petit, Mat creuse l'écart avec ses concurrents jusqu'au moment où il comprend qu'on ne pourra plus le rattraper: Il est en train de réaliser la meilleure performance de toute sa carrière ! Heureusement pour lui, sa blessure n'était pas assez grave pour affecter sa progression dans la compétition.

Avoir l'esprit d'un champion

Mat Fraser fait partie de ces athlètes qui partage assez peu sur les réseaux sociaux. Jusqu'en 2017, il s'entraîne dans sa maison personnelle qu'il partage avec sa petite amie Sammy. Il aime aussi profiter de son temps libre pour faire de la moto et s'entraîner au stand de tir. Son garage a plus d'équipements que la plupart des salles de musculations n'en propose. Il apprécie de pouvoir s'entraîner seul, même si il se fait parfois un peu aider:

"Je prépare mes propres entraînements la plupart du temps. Je travaille cependant avec Chris Hinshaw qui m'aide à travailler mon endurance." "J'aime beaucoup m'entraîner avec d'autres quand je le peux, mais je m'entraîne beaucoup seul. Cela ne me dérange pas car je peux rester concentré sans distraction. J'aime avoir une routine et parfois il est difficile de s'accorder avec les emplois du temps des autres."

Afin de participer au crossfit games, Mat ne croit pas qu'il y ait des standards minimums à tenir sur des exercices clés avant de pouvoir envisager s'inscrire:

"Je me concentre seulement sur ce que je dois faire pour mes exercices. Je suis sûr qu'il existe des personnes qui analysent tous leurs chiffres et construisent des tableaux pour comparer leur performance aux autres et dire: 'C'est à ce niveau que je doit être et à telle date'. Je ne prête pas d'attention à ce genre de truc, je travaille simplement à devenir meilleur."

Lorsqu'on lui demande où il va chercher sa motivation, voici ce qu'il répond:

"Je veux être fière de ce que je fais mais aussi rendre les gens auxquels je tiens fière également. C'est à ça que je pense lorsque je m'entraîne." "J'essaye de travailleur dur chaque jour et me prépare pour ce qui arrive demain. Les autres compétiteurs font pareil et c'est ce qui me motive: Je sais que chacun s'entraîne pour devenir meilleur demain. Ça me motive beaucoup."

Son discours après être devenu triple champion du monde

Transcript:

  • A quoi pensiez-vous lors de la dernière épreuve au moment où vous regardez la foule et que vous commencez à laisser l'atmosphère entrer en vous ? Vous aviez aussi fait ça l'année dernière (i.e. en 2017), qu'est-ce qui vous passe à l'esprit à ce moment là ?

    "Une fois arrivé presque au bout, et que vous savez que vous n'avez plus besoin d'avoir tel nombre de point minimum pour gagner, vous n'êtes plus effrayé par le fait de vous blesser à la cheville et de ne pas pouvoir rester premier. C'est alors que vous laissez ça derrière et que vous profitez pour finir sur une bonne impression."

  • Vous venez de gagner la compétition des crossfits games en y inscrivant pour la seconde fois l'une des meilleures performance que l'on ait jamais vu de l'histoire des crossfit games. D'après vous, comment vous classez vous parmi tous les grands athlètes que l'on ait pu voir au games auparavant ?

    "Vous savez, je n'essaye pas de me comparer aux autres athlètes. Ils ont eu leur carrière, j'ai eu la mienne et voilà, c'est tout."

  • Vous avez mentionné dans la vidéo "roads to the game", que votre personnage en compétition est un peu différent du Mat Fraser de la vie de tous les jours. Vous êtes un peu plus froid et concentré lors d'une compétition. Pourquoi était-il important pour vous de faire cette allusion ?

    "Je sais que c'est probablement comme ça que vous allez vous souvenir de moi, comme quelqu'un d'austère, toujours sérieux, qui ne rigole pas beaucoup. Mais vous savez mes proches ont passé beaucoup de temps avec moi en dehors de la salle de musculation, ils ont pu voir mon autre côté. J'espère qu'à travers certaines vidéos les gens pourront eux aussi voir un peu de ça."

  • Quand vous avez été nommé "fittest man on earth", vous avez approché votre famille, embrassé votre petite amie. Vous vous êtes essuyé un peu les yeux, vous étiez émotif. A quoi pensiez vous à ce moment ?

    "Vous savez toute ce voyage, l'entraînement, ce n'est pas seulement moi, j'ai toute une équipe derrière. Elle donne tout ce qu'elle peut afin que je puisse me réveiller et me concentrer directement sur mon entraînement et voilà. Je n'ai rien d'autre à penser durant la journée. Donc vous savez, c'est important pour moi de les avoir ici, de partager ce moment avec eux."


Voilà, j'ai trouvé ces interviews intéressantes à partager. Alors que pensez-vous du personnage ? Est-ce que cela vous inspire ? N'hésitez pas à me le dire en commentaires. 😉

Tomi

Article inspiré de:

https://edition.cnn.com/2018/07/26/sport/mat-fraser-crossfit-spt-intl/index.html
https://www.boxrox.com/mat-fraser-interview/

A lire également :

Vous avez aimé ? Partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.